Histoire : Les Yambassa (nouvel essai)

LES YAMBASSA Le pays Yambassa avec une superficie de 1.134 km² ; avait une population de 26.804 habitants en 1949 et une densité de 23 habitants au kilomètre carré. (CF Dugast inventaireethnique du Sud Cameroun mémoire). Ce pays est limité au Nord par les Bafia et les Lémandé, à l’Ouest par l’Arrondissement de Ndom, au Sud et à l’Est par la Liwa (Lihoua), la Sanaga et le Mbam. Le nom Yambassa dérive du nom d’Ambassa qui vivait près de la rivière qui autrefois portait son nom et devenu aujourd’hui la Liwa affluent de la Sanaga. Lorsque les Bassa et les Bassoh traversaient la Liwa pour venir se ravitailler en concombres… Read More

Continue Reading

Essai sur les Origines des Yambassa

Origine commune. L’histoire des hommes et des femmes peuplant les arrondissements de Bokito et d’Ombessa -et même au-delà- est d’abord celle d’une origine commune. A en croire les témoignages transmis de génération en génération que l’on peut considérer aujourd’hui comme une simple légende, les Yambassa seraient tous descendants des enfants d’Ombon’ Makala : Pon’o  Ombono (aujourd’hui Bongo, la mauvaise transcription des Blancs aidant; Kalong Ombono (nom qui existe encore pour désigner le chef-lieu du canton Yangben, officiellement connu aujourd’hui sous ce nom) ; Kiki  Ombono (village de l’arrondissement de Bafia dont les habitants sont encore appelés « Beke », pour dire Yambassa, par les autres bafias) ; Kon’ Ombono (nom qui survit chez les Yambassa bien que ses descendants soient connus… Read More

Continue Reading

Frères hier, “Voisins” aujourd’hui

« Les poissons s’étaient retrouvés se mangeant entre eux dans l’eau » Telle se dit la légende, devenue proverbe, que les hommes et les femmes d’ici évoquent encore, chaque fois que l’un d’entre eux se fait présenter un parent jusque-là inconnu de lui. Traduction : l’ignorance de leurs liens de parenté peut amener un homme à nuire à son propre frère ou à sa propre sœur. Or, dans une culture ancestrale où l’on tenait le sang et l’inceste en horreur, ce proverbe traduisait de la volonté de ne pas se trouver face à une telle tragédie. Tout était donc mis en œuvre pour éclairer les plus jeunes sur ces parents qui se retrouvaient… Read More

Continue Reading