A traduire en NÚTSÀLÀ

1) compter de 1 à 10

1: GUÍMMÒ

2: BÍBÀNÍ

3: BÍDÀDÚ

4: BÍÍNÍ

5: BÍTÀNÚ

6: BÍTÀNÚ nà MMÒ

7: BÍTÀNÚ nà ÍBÀNÍ

8: BÍÒPÒDÒ

9: BÍÒPÒDÒ nà MMÒ

10: BÍNÀMÀYÍ

Bonjour : GUÍNÒGÒ GUÉ BUÍSSÍ
Bonsoir : GUÍNÒGÒ GÒ NYÒBÒBÒ
Merci beaucoup : BÍYÀN’HÀ DÉGUÉDÉGUÉ
Je vais bien : GUÍNDÀ BÉSSÉ

Papa: ÍSSÉ
Maman : NYÒDÍ
Frère, sœur: ÚNÚMÉNÍ
Grand-pere: ÍSSÉ KÓNÓ
Grand-mère : NYÓDÍ KÓNÓ
Oncle : ÍSSÁGÁNÍ
Cousin: TSÒBÍNÒ(valable également pour les différents frères et sœurs parce que dans la tradition africaine pluriellement et YAMBASSA singulièrement, il n’existe pas de distinction entre les enfants d’une même lignée)
Coépouse: ÚFÚÉ
Homme : MÓTÓ
Femme : ÚGÓTÓ

Maison : NNÀN’HÀ ou ÍLÓN’HÓ(maison à toit en forme de cône)
La fenêtre : GUÍFÍTÍNÀ
la porte : GUÍBUÍGUÉNÉ
Chaise : NGÀLÁFÁ
Banc: GUÍGÒGÒ
Table : (vocable inexistant dans la langue NÚTSÀLÀ)
Lit: ÚMBÉDÉ
Chambre : GUÍÁNTSÍ
Radio: GUÍÓDÓGÀDÀ
Les habits: TSÚNÚ
Le champs: NTÉMÉ
La nourriture : MÀGNÀGNÀ
Je t’aime : KÚ MÀMÀNÀ
J’ai soif: ÍYUÍDÍ ÍLÍ NÀMÍ
J’ai faim : NTSÀNÀ ÍLÍ NÀMÍ
J’ai sommeil : DÚNÒ DÚLÍ NÀMÍ
Je suis dans la chambre : NTSÍ NÀ GUÍÀNTSÍ
Laisse moi Pourquoi ? MBÍSSÉMÚ GÚÀKÍ ?
sans caleçon : KÀNÍ ÍKÚMBÀ
mauvais arbre : GUÍGÀDÀ GUÉ BÚÉTÉ
sans enfants : GUÍHÚÀDÀ
père des jumeaux : ÀMBÀSSÀ
mère des jumeaux : KÀBÀDÌÀN’HÀ
jumeaux petit fils : Je ne saurais répondre à cette spécificité parce qu’à ma connaissance elle n’existe pas. Néanmoins pour les vrais jumeaux et par ordre de naissance nous avons :
1er né : MÚDÍÓ(Garçon)
2nd né : BÍDÍÀSSÍ(Garçon)

1ère née : BÀLÀNÀ(Fille)
2nde née : ÀTSÍNÀ(Fille)

Je t’aime beaucoup : KÚ MÀMÀNÀ DÉGUÉDÉGUÉ

 

Merci Honoré BANAGUENA